Discours du secrétaire général

Assemblée Générale Annuelle du 16/11/2018

Bonjour à tous, je suis Hélène Lavenant-Brion et je suis adj. /chef volontaire … juste pour vous dire que le bureau de l’union n’est pas exclusivement réservé aux officiers désireux de s’offrir du temps ensemble autour de bonnes tables. Je suis ravie de me présenter à vous ce soir et vous présenter le bilan de l’année passée depuis la dernière assemblée.

Tout d’abord vous remercier avec sincérité d’être présents ce soir et cela malgré la grogne.

Je vais tâcher d’être le plus concise possible et tenter de vous donner l’envie de garder votre attention jusqu’au bout et pour la suite des intervenants. La communication est un art, le bureau de l’UDSP travaille pour que les informations soient de qualité, que les messages importants vous parviennent. Et que vous sachiez ce qui anime notre association : la solidarité, l’entraide et AIDER A PORTER

LES VALEURS HUMAINES DU SAPEUR POMPIER pour secourir au mieux. Nous avons organisé des réunions pour vous entendre et répondre autant que possible à vos questions et porter vos mots. Nous avons compris que nos préoccupations étaient communes ! C’était très fort. Parfois vous nous avez fait remarquer que ce n’était pas assez dans certains cas. Nous vous accordons que lorsqu’une situation de détresse est là, l’aide parait toujours insuffisante…

Ne croyez pas à une démission de notre part, nous la gérons souvent de façon à ce qu’elle soit équitable pour le plus grand nombre. Lorsque vous êtes directement affectés, c’est toujours trop peu. Et parfois, notre soutien s’arrête parce que ce n’est plus dans nos compétences ou ressources. Nous ne pouvons, quelque fois, n’être que le relai. Pour exemple : les assurances, l’ODP …

Et puis ce sera mon premier point négatif du bilan…

comment être votre relai, si vous qui êtes au plus près du collègue qui souffre ne l’intégrez pas dans votre amicale.

Je ne généralise pas…Vous trouver qu’il est important que l’Union soit présente pour un frère d’arme qui vit un passage difficile ,et dans le même temps par négligence (au mieux) ou par avarice il n’est même pas assuré par l’assurance de l’union…

La collecte de ces cotisations et leur recensement, c’est 90h passées pour mes collègues du bureau qui en ont la charge ! Croyez en notre sincère dévouement concernant cet aspect. En cas de problème, nous continuons à intervenir auprès de l’assurance et autres interlocuteurs, (ODP, assistante sociale…). Nous ferons notre possible pour que la meilleure fin soit trouvée, d’autant que les solutions à chercher se font dans la douleur des épreuves. Cette année, plusieurs dossiers ont été portés à notre connaissance donnant lieu à des aides sociales, ou des contacts avec ASSUR 18. Plus légèrement cela permet de participer aux différentes manifestations sportives.

Je ne listerai pas d’avantage ce que la cotisation ouvre en droit !

Toujours pour valoriser vos pairs, le président de l’UDSP a fait un courrier aux élus afin de mettre en lumière que les pompiers étaient bien moins médaillés ou félicités que les forces de l’ordre en comparaison. Souvent on entend que ça n’a pas d’importance et pourtant oubliez de récompenser quelqu’un…et l’oubli devient un affront !!!

Depuis l’année dernière nous avons eu aussi la joie de distribuer les gratifications pour les quelques 80 naissances et 12 mariages. Félicitions aux intéressés ! C’est aussi malheureusement 24 décès pour lesquels l’union a donné la somme prévue par le règlement …

L’UDSP a pour mission de promouvoir le secourisme.

Une belle année, productive : 304 formations, à ce jour, dispensées soit 39 de plus qu’en 2017 pour promouvoir les gestes de secours grâce à notre savoir-faire. Autrement dit c’est 2420 stagiaires dont 277 formés aux gestes qui sauvent. Evidemment un grand merci à tous ceux qui participent à ces enseignements et qui véhiculent une belle image des pompiers en matière de secours à personne.

Un mot sur le lien avec nos anciens, succinctement car le président de l’UDSP Patrick Rauscher vous en parlera plus en détail. Une belle réussite pour ce repas annuel, c’était un très bon moment. Il reste encore du travail pour développer cette attache intergénérationnelle, nous avons besoin de l’aide de tous. Si vous avez connaissance de changements de situations, de moments délicats dans la vie de nos retraités : transmettez-les-nous!

En parlant de l’intergénérationnel, comment ne pas faire le lien avec l’autre pendant : la jeunesse !

L’école ouverte a encore été cette année un succès avec pas moins de 18 établissements qui ont participé dans le département avec parfois 2 formations. Jean Luc Guinebault remercie l’ensemble des chefs de centre et formateurs qui ont contribué à cela.

L’UDSP a également participé financièrement à différentes organisations sportives : l’enduro 18 /112 de pêche à la carpe et le stage parapente portés respectivement par Cédric Rassier et Lionel Onofri. Toutes deux pour l’ODP.

C’est aussi 14 manifestations pour le téléthon, un soutien au défi vélo pour rejoindre le congrès (avec les collègues de Savoie pour la dernière étape).

Sur 55 amicales, 41 soutiennent financièrement l’œuvre des pupilles. Je vous laisse maitres des conclusions à tirer si l’on veut développer la solidarité et l’entraide. En parallèle il existe des initiatives comme à Milly, où les pompiers servent lors d’un repas (par le rotary club) moules/frites. Une partie de la recette est redistribuée pour les orphelins.

L’union c’est également la promotion du volontariat …

l’actualité est riche ! Le commandant Patrick Rauscher, en tant que président de l’UDSP a envoyé un courrier pour mettre en alerte nos parlementaires sur le péril qui menace notre système de sécurité civil. D’un côté un rapport a été remis à notre ancien ministre de l’intérieur sur des axes de promotion du volontariat et dans le même temps, une application drastique de la loi sur le temps de travail pèse sur le statut volontaire. Nous restons, avec votre aide, combatifs sur le sujet.

Premier discours féminin de secrétaire générale, en 50 ans …alors ne m’en voulez pas d’en profiter encore un instant.

Je me tourne vers vous monsieur le directeur départemental : Merci d’être venu nous rencontrer afin d’échanger un soir de juin après la remise des tablettes pour les enfants de l’oeuvre des pupilles.

Nous vous avions fait part de certaines difficultés avec prioritairement : l’exiguïté des locaux de l’UDSP et le remisage de notre superbe patrimoine matériel des anciens véhicules. Vous aviez accepté que le président fasse une demande de mécénat aux différents élus à ce sujet afin de leur trouver un parc de stationnement adapté. Comme nous vous l’avions demandé, nous attendons la suite de cette dynamique pour le valoriser encore d’avantage.

Nous avons aussi le plaisir d’annoncer l’arrivée des deux VSAV pour les dispositifs prévisionnels de secours qui permettront aux jeunes futurs SPV, PATS ou autres personnes intéressées de s’inscrire dans une démarche de secours.

Merci d’avoir accepté que le congrès départemental puisse s’organiser le 15 et 16 juin prochain.

Et enfin, Monsieur le directeur départemental, merci de nous avoir fait comprendre que vous étiez à l’écoute de l’ensemble des personnels du SDIS. Car les ressources sont présentes. Malgré les difficultés, les volontés d’aider la population restent actives. Ce sont les préoccupations des collègues qui avant-hier encore se faisaient entendre sous les fenêtres de la direction. Lors de nos échanges avec vous ce soir-là, nous partagions les mêmes convictions.

Comme recruter des personnes aux qualités altruistes au détriment peut être de performances sportives. Faire confiance à un sapeur-pompier volontaire méritant dans son centre en le recrutant pour la FIA, c’est faire le choix de la fidélité au département et avoir déjà du recul sur la personne. Nous sommes aussi dans cette philosophie.

Noël approchant je vous remets à nouveau la liste de nos requêtes pour les entériner.

Pour terminer, continuons avec votre aide à tous, à fédérer, aider, secourir… L’UDSP ne pourra jamais se substituer mais nous continuerons à encourager, valoriser, soutenir tous vos projets.

Merci de votre attention